Pages

8.1.15

Réaction n1

[L'article d'aujourd'hui diffère des segments habituels suivis ici. Il n'y a d'ailleurs peut-être pas sa place, et ne prétend aucunement être un compendium exhaustif, ni même être écrit de façon détachée. Vous pouvez, si vous le souhaitez, passer votre chemin. Et oui, mon titre est lapidaire, parce que je n'ai plus vraiment de mots]

J'me sens bizarre aujourd'hui. Bizarre parce que des terroristes ont décidé d'attaquer un journal, et d'autres personnes, pour des caricatures. Mais bizarre, surtout, parce que j'ai peur de ce qu'il va se passer ensuite. 

©Séverin Millet

Entendons-nous : je ne suis pas Charlie. Je les ai déjà critiqué à plusieurs reprises, n'ai pas compris leur surenchère quand ils ont décidé, après leur première caricature polémique de 2006, d'en publier une seconde en 2011,  plus malsaine. 
Je ne pourrais revenir là-dessus, déjà par pure honnêteté, ensuite parce que, même en essayant, je n'arrive décidément pas à m'identifier à un journal qui, durant des années, a contribué aussi à sa façon à augmenter le climat haineux qui nous entoure, en publiant dessins parfois racistes, islamophobes, homophobes et sexistes (1).
Pour toutes ces raisons, je ne suis pas Charlie, mais je compatis, grandement, à la mort de toutes les victimes de l'attentat perpétré ce 7 janvier. Je pleure devant un acte aussi absurde, et devant l'idiotie qu'il faut pour assassiner des gens à cause de dessins, et j'apporte tout mon soutien aux proches de ce drame affreux. 

Au-delà de cela, j'ai peur de ce vers quoi nous dérivons. J'ai peur des amalgames que je lis déjà partout entre terroristes fanatiques, et musulmans. Comme si un ensemble de croyants devaient vraiment se dédouaner de ce que certains extrémistes se réclament de leur religion. À l'époque de la fusillade orchestrée par Breivik au Danemark, je n'ai pourtant entendu aucun témoignage d'homme blanc chrétien avoir besoin d'expliquer que non, lui ne pensait pas comme ça. 
Peur aussi des commentaires entendus par ceux, musulmans ou juste pas assez blancs, qui sont allés manifester ces derniers jours (2). Peur des nombreux actes islamophobes qui surgissent depuis hier soir, des attaques ineptes contre les lieux de culte, de ces coups tirés sur la voiture d'une famille musulmane, de ces enfants qui se sont fait agresser aujourd'hui pour ne pas avoir la bonne couleur de peau ou la bonne religion (3)
J'ai peur, enfin, de la reprise de tout ça par les partis politiques français, des lois qui risquent de passer, de comment un climat encore plus haineux va s'instaurer et de ne pas savoir si ce sera l'affaire de quelques jours, semaines ou années. 

J'ai peur, parce qu'en tant que fille d'immigré, ce n'est pas normal, absolument pas normal, que je doive entendre aujourd'hui que j'ai de la chance de ne pas porter dans mes traits physiques la trace de mes origines pour ne pas encore être plus terrifiée. 



(2)
(3)

Et, entre autres :
Pour rendre hommage aux victimes, la carte des rassemblements prévus : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/visuel/2015/01/08/jesuischarlie-vos-photos-des-rassemblements-sur-une-carte_4551800_4355770.html
Charlie Hebdo: quand va-t-on arrêter de demander aux musulmans de se désolidariser d’un acte terroriste? http://www.slate.fr/story/96597/musulmans-desolidariser-charlie-hebdo
Je ne suis pas Charlie : http://instantsgenevois.blog.tdg.ch/archive/2015/01/08/je-ne-suis-pas-charlie-263493.html


Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Je suis d'accord avec toi, j'ai très peur que les gens, lobotomisés par la télévision ne commencent à faire des amalgames plus malheureux les uns que les autres.

    J'espère que ça ne dégénérera pas trop, c'est déjà assez malheureux que des dessinateurs (et leur entourage) se fassent décimer...

    RépondreSupprimer

Oh oui, parle-moi !