Pages

24.11.14

DIY - C'est noël, c'est cadeau : Comment j'ai transformé mon amoureux en peluche


En cette période d'avant-fête où l'on commence tous à gentiment stresser parce que c'est bien chouette de festoyer et de recevoir des cadeaux mais qu'on n'a pas la moindre idée de ce qu'on va bien pouvoir offrir nous en retour, laisse-moi dévier un peu de la ligne de conduite déjà bien abîmée de ce dit-blog beauté. C'n'est pas pour rien qu'à bientôt 27 ans le permis n'est toujours pas mien, que veux-tu, je ne suis pas capable de suivre une route sérieusement. 

Aujourd'hui, je voudrais donc te proposer un petit do it yourself de cadal personnalisé : la poupée/peluche à l'effigie de qui tu veux. Bon, soyons honnêtes, évite tout de même d'offrir ce type de cadeaux à ta voisine de palier avec qui tu cherches à nouer plus ample connaissance, sous peine de passer pour une grande psychopathe. 
Après, personne réelle ou personnage de fiction, tout est question de choix, tu peux partir sur n'importe quel projet.

La poupée, seule au monde, se demande si sa vie en vaut la peine...

Pour l'occasion, la peluche qui servira ici d'exemple a été faite pour l'anniversaire de mon cher et tendre. Il y aura donc effectivement quelques adaptations à faire, à moins de vouloir offrir à ton entourage des représentations de mon amoureux. 


Tu auras besoin :
- de papier
- de feutrine, dans les couleurs que tu souhaites
- de deux boutons pour les yeux
- de la bourre, type kapok ou rembourrage pour coussins
- de fils de broderies assortis à tes feuilles de feutrine
- des usuels ciseaux, aiguilles, crayons. 
- en option, d'un pistolet à colle



1ère étape 
Faire un croquis sommaire de ton œuvre 

En gros, tu reprends la forme basique d'un corps et si tu es comme moi, tu fais fi des absurdités telles que l'anatomie et tu dessines une tête plus grande que le torse, en tentant tant qu'à faire de copier tout de même la forme basique de la personne choisie. 
Tu y adjoins des éléments de personnalisation, telles que lunettes, pilosité faciale et forme du nez. De toute manière, les poupées ne mangent pas, alors pas la peine de lui faire une bouche. Ton portrait-robot est fait, on peut passer à la seconde étape !


2ème étape
Le tracé du patron


Là, c'est assez simple. Tu reprends le dessin fait précédemment, et en t'aidant des proportions décidées, tu recopies les différents pièces une par une sur le papier : tête, corps ( avec une marge plus longue pour le cou de 2cm), lunettes si tu en as, et vêtements, pour lesquels tu dois également laisser une aisance sur les côtés de quelques millimètres, vu que ton corps une fois rembourré prendra plus de place (je ne pensais pas un jour écrire cette phrase sur le blog, crois-moi).  


Une fois cela fait, tu prends tes feuilles de feutrine correspondantes, et tu épingles chaque pièce de papier dessus. Tu traces les contours, soit à la craie si tu en as, soit à la barbare au feutre comme moi. Ensuite, plus qu'à détacher le papier et à découper, en gardant bien les épingles accrochées pour que tes deux pièces soient identiques ! Vu que tu auras besoin à chaque fois de deux pièces, pour le devant et pour le dos, n'hésite pas à tracer l'un des côtés de chaque pièce sur ta feuille de feutrine repliée, histoire de pouvoir couper en même temps les deux et, surtout, d'avoir un bord commun que tu n'auras ensuite plus à coudre. 


3ème étape
Où ta vie n'est plus qu'assemblage et bourrage, bourrage et assemblage


Là encore, c'est assez méthodique. Tu commences par le corps, en cousant les pièces avant et arrière avec ce point ultra simple que tu utiliseras pour tout l'assemblage. Pour le coup, vu combien c'était bien expliqué et illustré sur le blog de l'astuce à l'oreille, tu comprendras que je ne t'ai pas fait de photos plus détaillées.
Tu bourres de kapok au fur et à mesure, en t'aidant éventuellement d'outils fins comme des stylos pour que les bras et les jambes soient bien remplis, jusqu'à avoir tout refermé. Vient ensuite la tête, dont tu prends d'abord juste la face avant pour coudre tes boutons d'yeux, lunettes, poils de barbes en point de croix, dessin au feutre de nez ou tout autre éléments d'identification que tu auras choisi. Une fois cela fait, tu l'assembles à la face arrière en commençant par le bas, et en la rattachant au corps déjà formé, dont tu viens intercaler le cou (celui-là même que tu avais fait plus long, tu te rappelles ?) entre les deux pièces. Pas de surprise ensuite, tu bourres au fur et à mesure, et tu refermes le tout quand ça te paraît assez rempli. 


4ème étape
Où tu décides qu'avec des vêtements, c'est mieux



À moins de vouloir faire une poupée vaudou, ce que tu peux parfaitement adapter avec une mèche de cheveux à l'intérieur du bourrage et une personnalisation un brin différente, il va falloir coudre quelques vêtements.
Déjà, vu que tu as maintenant un corps en relief, vérifie avec ton patron en papier que les vêtements précédemment dessinés sont assez amples pour se poser dessus. Si oui, parfait, tu peux à nouveau épingler tout ça sur tes feuilles de feutrine et couper le tout ! Encore une fois, tu assembles les éventuelles pièces rapportées, comme ici Godzilla et sa radioactivité, d'abord sur la partie correspondante à plat. 
Pour le pantalon, ou dans le cas d'une jupe par exemple, tu fais simple et tu couds le tout avant de simplement venir l'enfiler sur ta poupée. Quant au haut... soit tu fais ta feignasse comme moi et tu assembles la première moitié avant de passer à la seconde en venant la coudre directement autour de la poupée, soit tu prévois un centimètre de plus dans le dos de ton t-shirt, et tu y accroches deux boutons pressions pour pouvoir ensuite le mettre et l'enlever à ta guise.


5ème étape
Où être chauve, c'est passé de mode

À moins que tu sois partie sur une poupée à l'effigie du professeur Xavier, tu voudras peut-être ajouter quelque matière sur la tête de ton œuvre. Pour cela, rien de plus simple : tu découpes soigneusement plusieurs pièces de cheveux, et les assembles avec attention sur la tête avec des épingles jusqu'à ce que leur placement te plaise... et tu sors ton pistolet à colle. Tu te concentres pour avoir une bonne image mémorielle de ce que tu viens de décider, et tu n'as plus qu'à assembler tes cheveux, pièce par pièce, en appuyant bien une minute à chaque fois pour que tout tienne. Évite par contre de mettre de la colle trop près des bords, si tu ne veux qu'elle dépasse et te fasse un joli effet type démangeaison crânienne. ;)


Oui, la qualité des photos varie, la faute à un oubli de prises autrement que via mon téléphone

6ème étape
Où, non, attends, c'est fini en fait

Étape la plus importante, où tu n'as plus qu'à te préparer un bon verre pour célébrer la fin de la réalisation.  Normalement, tu sais faire.
Bravo, tu as réussi à aller jusqu'au bout de ce tutoriel. Je suis immensément fière de toi. Tu mériterais presque une fête et un gâteau. Maintenant, montre-moi des photos, je veux voir ce que tu as fait !

La poupée dans son habitat naturel : le bureau en désordre


Rendez-vous sur Hellocoton !

9.11.14

Viens, approche-toi, n'ai pas peur : aujourd'hui on découvre une créatrice, Zeuh ! (Concours)


Aujourd'hui, chère audience, je serais brève. Et au vu de ma façon habituelle de dérouler le fil sans trop m'attacher au nombre de caractères, tu as tout les droits d'être étonnée.

Bref, aujourd'hui, j'ai juste envie de partager avec toi le travail de Zeuh, dont certaines d'entre toi (oui, je parle toujours à l'audience) ont dû il y a un temps lire le blog avec délectation, et dont la créativité me laisse toujours ébahie. 
Déjà à l'époque, je m'extasiais devant son portfolio, entre illustrations de Psychonauts (et là, si tu ne connais pas, tu attrapes ta manette et tu vas jouer !) et poupées articulées, et mon admiration n'a, je te le dis, pas cessé de grandir. Parce que je ne sais si tu es au courant, mais depuis, Zeuh a monté son petit shop, Monster Pie, et propose notamment de très chouettes poupées/peluches, mélanges de laine feutrée et de paperclay. 



Dans la même veine, et inspirée de ses créatures aux noms délicieusement désuets, elle a créé récemment toute une série de broches que tu peux retrouver sur sa boutique etsy (et je craque complètement dessus, et il faut que je me décide sur laquelle je veux, et c'est dur). 



Et parce que décidément, c'est quelqu'un de très chouette et qu'elle mérite d'être plus connue, elle a décidé de lancer un joli concours en même temps que sa série de broches. Du coup, tu peux aller chez elle, ici, et partager son concours dans tes réseaux pour pouvoir ensuite arborer fièrement une licorne à ton plastron, Salomée de son petit nom !

(Oh, et puisqu'il y a eu de graves cas de confusions qui ont au moins dû coûter la vie à deux armoires en bois, laisse-moi une dernière fois, ô audience, te rappeler que c'est bien chez la seule et unique Zeuh que tu peux participer, et qu'à moins que tu n'en ressentes le besoin irrépressible, ce n'est pas à moi que tu dois faire allégeance. Tout est très clairement résumé dans l'article figurant sur Monster Pie.)



Rendez-vous sur Hellocoton !