Pages

26.3.12

Défi du Lundi : Ose, ma fille !



Quand My Beauty a lancé son nouveau défi du lundi, je me suis laissé la journée pour réfléchir à comment j'allais bien pouvoir l'interpréter... Le thème ? se lancer un défi à soi-même, voir ce qui nous fait peur en cosmétique, ce qu'on a jamais osé faire et essayer !

Au départ, faut bien te le dire, j'ai pensé manucure. Parce que je suis désespérément nulle dans l'application du vernis, et que du coup, je me contente généralement d'un aplat de couleurs plus quelques fioritures, type accent nail, vernis craquelé ou autres choses assez simples. Sauf que ce vendredi matin, avant de lire le thème du défi, j'avais déjà changé de vernis, et pour une fois, même si encore là mon vernis noir de base déborde de partout, j'aime beaucoup l'effet rendu avec ces flakies et ces paillettes matifiées... 



Du coup, je n'avais forcément pas très envie d'enlever le tout pour essayer une nouvelle technique bien ardue qui serait pitêtre moins chouette, vu mes grandes compétences.

Une fois de plus, j'ai donc pris la consigne légèrement à l'envers... et je vais te montrer sur moi ce qui me fait le plus peur en cosmétique, si si.

Number one, ces saloperies de lèvres ultra-claires, ultra-glossy, avec un contour forcément bien plus foncé. Là, c'est simple : tu dégaines Le rouge à lèvres de ta collection que tu ne mets que quand tu te déguises en zombie (pour moi, c'est Honey, de Nyx. Vu la teinte, je pourrais presque l'utiliser en anti-cernes, c'est dire), le crayon à lèvres brun-rouge que t'as acheté quand t'étais encore au lycée et que t'étais pas foutue de choisir une teinte correctement, et un gloss semi-transparent. Bien sûr, durant toute l'application, tu dépasses allégrement, c'pas fait pour être précis tout ça. Et là, magie, tu peux dire que toi aussi, tu as des lèvres de mérou.




Ensuite, tu dégaines le combo spécial Blush et fards à paupières appliqués à la truelle. C'est simple, pour le blush, l'idée c'est d'avoir une démarcation nette, grande, qui te donne un joli effet coup de soleil généralisé. Du côté ombre à paupière, tu prends de préférence deux fards, parce que c'est quand même plus stylé, et tu te tartines joyeusement tout ça sur les yeux, à l'applicateur mousse bien entendu !



Tu fignoles un peu le tout, parce qu'il ne faudrait pas que ça ait l'air fondu, rajoutes une touche lumière ultra-irisée sur tout le haut, et tu passes au mascara. Bien sûr, le mascara, c'est fait pour être voyant, alors tu rajoutes des couches jusqu'à ce que tes cils soient suffisamment cartonnés. Si ça dépasse un peu et que tu te fais quelques traces sur la paupière au passage, pas grave, ça fait aussi partie de ton style inimitable.



Alors oui, aujourd'hui, je suis très heureuse d'avoir pu me rapprocher de ma cagole intérieure.
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Bah elle est belle ta cagole intérieure ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rooh, merci Tequi, mais tu me flattes là. ;)

      Supprimer
  2. mouhahahah heureusement que ta cagolerie n'est qu'intérieure parce que la bouche de mérou mort = pas possible ^^
    allez la bise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ben c'est sûr que je n'ai pas passé plus que le temps de la photo comme ça.

      Même si je suis plutôt une adepte du flashy et des choses qui se remarquent, j'crois que je n'oserais pas me traîner une bouche comme ça dehors, ne serait-ce que 5 minutes. :D

      Supprimer
  3. Mais... ce n'est pas du tout un make up de cagole, c'est ton côté artistique qui s'est exprimé ;-)
    D'ailleurs tu devrais déposer un copyright avant que Lady Gaga ne te pique le concept lol
    Bisous et merci pour le fou-rire ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moui, dis comme ça, ça paraîtrait presque intéressant, pour du patouillage avec un applicateur en mousse à sec. :D

      Je t'en prie en tout cas, c't'un plaisir que celui de t'avoir fait rire. ^^

      Supprimer

Oh oui, parle-moi !