Pages

31.3.12

Un tag des 11 et ça repart !



Aujourd'hui donc, j'ai été taguée par Skull and Peonies, dont je t'invite vivement à lire le blog si jamais tu n'es pas encore tombée dessus. 

Le principe du tag des 11, je ne te l'apprends certainement pas vu combien il a déjà circulé sur la blogosphère (j'y ai d'ailleurs même déjà répondu ici), est de révéler 11 choses sur soi, pis de sagement répondre aux questions posées par la gentille dame. On commence donc de suite avec les révélations palpitantes.

1/ Pour celles ou ceux qui se seraient demandé d'où me vient mon pseudo, je vous donne quelques phrases d'indice : "Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas", ou "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué".
Si z'avez eu un peu la même enfance que moi, ça peut vous rappeler de drôles de créatures en 2d, utilisant pour tout vocabulaire et système numérique GA, BU, ZO et MEU, les Shadoks. Comme Ga, c'est pas super et que je n'ai jamais été une grande adepte du meuglement, me restait Bu ou Zo... et tant qu'à faire, la monosyllabe qui ne veut rien dire est toujours la plus chouette ! Donc voilà, un _ _ h pour compléter le tout, et Zoh était née.

2/ J'ai une sainte horreur... des éponges, surtout chez les autres. Je n'y peux rien, ça me dégoute profondément comme texture, je ne peux jamais savoir où elles ont traîné, et du coup, si j'en utilise une, j'suis obligée de me laver les mains à grand renfort de savon après.

3/ Dans la vraie vie, je ne m'appelle pas vraiment Zoh. Avoue que celle-là, tu ne t'y attendais pas.

4/ Je suis très attirée par tout ce qui est univers rétro-burlesque, et ai d'ailleurs déjà participé à des stages d'effeuillage burlesque... Raaah pinaise, keskec'était chouette d'ailleurs.

5/ Niveau blogueuse quasi-beauté, je me pose là. Je ne me maquille que rarement, 2 jours par semaine au grand maximum et encore, je n'aime pas les marques de grandes maisons, trop raffinées pour moi. Entre aller à Séphora, où je ne mets les pieds qu'en cas de soldes histoire de, et passer l'après-midi sur la console à poutrer du robot avec le garçon, mon choix est vite fait ! (au passage, pour les adeptes de run and gun en coop, Shoot Many Robots est vraiment bien)

6/ Je suis une petite collectionneuse de vernis... Au dernier comptage, j'avais un peu plus d'une centaine de flacons... la faute aux marques à pas cher type Essence, Catrice ou China Glaze, qui sortent des vernis que j'ai envie de posséder dès lors qu'il y a un brin de néon ou de textures sympa ("ooooooh, le beau flakes, regaaaaaarde, là, un holo !!").
Edit du soir qui vient de recompter ses vernis : 153... ça vient vite ces choses-là en fait.

7/ J'aime l'absurde et l'humour noir, très noir. Du coup, j'vas te raconter une de mes blagues préférées.
Une institutrice interroge sa classe en début d'année, pour en apprendre plus sur ses nouveaux élèves :
"Dis-moi, qu'est-ce qu'il fait dans la vie ton papa ?", demande-t-elle à l'un d'eux. "Mon papa, il est informaticien". "Et ton papa à toi, qu'est-ce qu'il fait ?", "Mon papa, y travaille dans un journal". Elle se tourne vers un autre élève, et rebelote, la même question, sauf que cette fois, le petit la regarde gêné et lui répond :"Mon papa, il est mort...". La maîtresse, embarrassée, tente de rattraper le coup, "mais avant de mourir, qu'est-ce qu'il faisait ton papa ?", "Avant de mourir, il faisait aaaaaaaaaaaargh".

8/ Je partage ma vie et un chouette appart depuis trois ans avec le garçon, avec qui je suis d'ailleurs depuis un peu plus de sept ans et demi, et c'est cool.

9/ Quand j'étais plus petite, j'ai voulu successivement faire 3 métiers entre mes 8 et 11 ans : touriste, pasque ça avait l'air trop cool, choriste pour l'opéra, pasque ça avait l'air trop cool, et prostituée. Pis j'me suis rendue compte de ce que ça incluait, et j'ai encore une fois changé d'avis. Oui, après, je voulais faire distributrice de chocolat chaud pour prostituées.

10/Je n'ai pas la main verte, mais alors pas du tout. J'ai même réussi à tuer un cactus, c'pour dire.

11/ Je me suis laissée plus de 2 jours à réfléchir pour trouver une onzième chose à te dire... et je n'ai rien trouvé. Le pire, c'est que je mettrais ma main à couper que, dès que l'article sera publié, j'en ramasserais à nouveau à la pelle. 




Passons maintenant aux questions de Skull and Peonies :


1) Penses-tu que féminité (beauté/mode…) soit incompatible avec féminisme ?

Non, parce que je ne pense pas que féminisme doive forcément rimer avec définition genrée. Son image, on la construit et on la revendique, et pour moi, dès lors qu'il y a réflexion justement sur celle-ci et non imitation pure des diktats, le féminisme est déjà en application.
Parce que savoir user sciemment de son image, que ce soit pour jouer avec le genre en mettant en avant sa "féminité" (là, je mets des guillemets vu que pour moi, ce concept n'est justement qu'un concept avec la dose de clichés qu'il peut véhiculer, au même titre que ceux se revendiquant d'une quelconque virilité) ou non d'ailleurs, c'est un choix qui appartient déjà d'une certaine défense et d'une certaine promulgation des intérêts de la femme.


Bref, parce que ce n'est pas l'article où j'ai envie d'ouvrir ce débat, je dirais pour résumer que oui, le féminisme peut être compatible avec la féminité, à condition pour moi de savoir la réfléchir intelligemment, cette féminité.




2) Plutôt marques de luxe, ou petit budget ?

Petit budget sans hésiter, à force de côtoyer l'Allemagne et de voir plein de marques qui conjuguent qualité et tout petits prix, ma limite psychologique de paiement pour les cosmétiques est ultra basse.




3) Quel est le produit qui a changé ta vie ?

Je réfléchis, mais changé ma vie carrément, j'vois pas. J'suis contente de ma découverte de la marque Tony Moly et de ses petits Appletox et Tomatox, les palettes Sleek sont toutes mes amies et en règle générale, j'aime beaucoup tout ce qui est Alverde, mais à bien y penser, y'a pas un produit que je rachèterais absolument et à vie. ..Oh si, je sais ! L'akiléine de Noc et ses dérivés du même genre, pour pouvoir sortir en été les gambettes nues sans avoir les cuisses qui brûlent, ça a été une graaaaande révélation !




4) Celui qui était tellement nul que tu ne le conseillerais même pas à ta pire ennemie ?

Aucun en particulier. Mon budget n'étant pas extensible, j'ai tendance à beaucoup réfléchir mes choix d'achats, donc en général mes produits me plaisent.




5) As-tu une signature (un vêtement spécial, une couleur, un type de maquillage…), quelque chose qui fait dire aux autres que « ça! c’est vraiment toi » (lol) quand tu le portes ?

Pas spécialement. le mix d'accessoires colorés avec des tenues quasiment toutes noires sinon, et la grande présence de décolletés dans ma garde-robe ?




6) Que penses-tu du maquillage chez les hommes ?

Si c'est discret, dans la même tendance camouflage de défauts et mise en valeur, j'avoue ne pas voir ce qui pourrait être dérangeant.




7) La tendance est au nail-art, vernis etc… Aimes tu cela, ou en as-tu marre au point de zapper systématiquement tout ce qui s’y rapporte ?

Oh que non, j'aime, mais je suis absolument nulle en nail art, et ne suis pas foutue d'appliquer une base sans déborder ou mettre mes cheveux/le fauteuil/la fenêtre ou tout autre objet inanimé dedans alors que le vernis n'est pas encore sec.




8 ) Si tu te retrouvais avec un compte en banque qui ne se vide jamais, quelles sont les 5 choses que tu te précipiterais pour acheter ?

Raaah, c'dur comme question ça, pour moi qui essaye justement de ne pas faire de wishlists afin de ne pas être tentée.
Déjà, je pense que je dévaliserais le site d'Evans, et de Hips and Curve surtout pour m'offrir de nouveaux jolis ensembles de lingerie à ma taille.
Ensuite, j'irais m'acheter une jolie robe de pin-up sur Soho's, que The Dark Rainbow m'a fait découvrir récemment.
Après, je me ferais certainement plaisir en achetant ce flingue de Portal totalement inutile dont je vous ai parlé dans ma dernière récap.
Pis je craquerais certainement sur une grosse commande de bouquins et comics, pasqu'on en a jamais assez.
Et enfin... je me ferais une razzia de chaussures chez Irregular Choice, vu le nombre de modèles qui me tentent !




9) Pour ou contre le ombré-hair (blond ou de couleur) ?

Ni pour ni contre. C'est quelque chose qui personnellement ne me tente pas, mais je peux trouver ça joli.




10) Que penses-tu de ces youtubeuses américaines qui font des vidéos « haul » toutes les semaines ?

Que je regarde très peu youtube en fait... mais j'aime toujours découvrir des commandes ou de nouveaux produits, même si je préfère les reviews plus détaillées.


11) Plutôt nude ou flashy ?

Flashy, sans hésiter, je trouve le nude trop terne pour moi, ça me déprime. ^^


Du coup, vu le nombre de réponses à mon précédent tag, je vais reprendre les mêmes questions, à savoir :

1/ Les girafes violettes, tu en penses quoi ?
 2/  La dernière situation qui t'a fait éclater de rire ?
3/ Si tu avais le choix de disparaître en un claquement de doigt.. où aimerais-tu être en ce moment (allez, vas-y, vends-moi du rêve) ?
4/ Quel type d'article préfères-tu lire sur mon blog ? (oui, je me renseigne. ^^)
5/ Quand tu t'ennuies, toi, tu fais quoi ?
6/ Quel est ton film, livre, œuvre d'art préféré, et surtout pourquoi ?
7/ Raconte-moi une histoiiiiiiiiiire...
8/ Qu'est-ce qui te rend instantanément de bonne humeur ?
9/ Ce dont tu ne pourrais absolument pas te passer. Oui, c'est vaste.
10/ Tiens, dis-moi, c'est quoi, ta recette fétiche à toi ? 
11/ Quand tu étais petite, tu voulais faire quoi ?

Sachant que je taguerais volontiers Anah-Addict, Decay, Gybouille, Hizu, Lolaa, Lutrinaë, Nekopunk, Skull and PeoniesTeenage Zombie,  The Dark Rainbow et Vanora (voui, j'vous ai classées par ordre alphabétique pour ne pas faire de jalouses. ^^), sachant que vous pouvez toutes répondre si vous le souhaitez, et directement sur ce post également si vous n'avez pas envie d'en faire un énième article, vu que j'ai bien conscience que ce tag a déjà pas mal circulé.



Sinon, pour t'éviter les posts de tags à répétition, j'ai décidé de répondre à tous sur leur post original, parce que je trouve dommage de ne pas répondre à toutes ou de parfois laisser uniquement une réponse via commentaire.


Bref, voici le tag des 11 posé par Big Fairy
1) Que vas-tu faire ce soir ?
Alors là tout de suite, il est quasiment trois heures. Sachant qu'on est dimanche, que je me suis levée à 15h et que j'ai passé la journée avec le combo ordi/chéri/jeux vidéo... je vais probablement continuer encore un peu sur ce mode-là. ^^

2) Quel était ton dernier resto ?
Mon dernier resto rapide a été un bagel, cream cheese au guacamole, pain au citron confit et aux algues et garniture saumon/concombre. Et si je m'écoutais, j'irais directement en reprendre un.

3) Ton dernier voyage c'était où ?
Dans le sud de la France l'été dernier. J'ai passé une semaine avec le Garçon, son meilleur pote et ses frères à ne strictement rien faire, soit discutailler et écouter les autres jouer de la musique toute la journée. Pas très productif, mais c'était chouette.

4) Que portes-tu aux pieds en ce moment ? (si tu es pieds nus, le vernis ? ^^)
Pieds nus et pas de vernis, j'en ai mis une fois et le Garçon m'a dit que je lui faisais penser à sa grand-mère. Du coup, je m'abstiens. ^^

5) Une marque de bijoux préférée ?
Aucune en particulier, j'aime bien les bijoux àpascher qu'on trouve sur ebay en fait.

6) Ton dernier livre lu ?
Alors, en ce moment, je me refais la saga malaussène de Penac. Et avant ça, c'était Choke, de Chuck Palaniuk, une très bonne surprise.

7) Le produit de beauté que tu rêves d'avoir ?
Je cherche je cherche, mais comme ça, je ne vois pas vraiment. Je ne sais pas, en ce moment, je bave devant les vernis type Ozotic Pro ?

8) Tu préfères les nail art ou le vernis simple ?
Les nail arts, je remarque que j'ai de plus en plus tendance à ajouter plein de petites choses à ma couleur de base.

9) Le style de ton maillot de bain pour cet été, tu y as déjà pensé? Allez dis nous tout ^^
Ben, à vrai dire, je préfère me baigner en milieux naturels qu'en piscine, et comme je ne pars pas vraiment près d'un plan d'eau cette année... mais bon, je garde toujours mon tankini noir tout simple bien rangé s'il le faut !

10) Ta citation préférée ?
Bon, là, je ne saurais trop te dire, je ne crois pas en avoir. ^^'

11) Tu préfères le maquillage nude ou coloré ?
Coloré ! Même si au final, je fais aussi dans le presque nude.




Et celui de Nekopunk (pardon d'avoir mis tant de temps à te répondre d'ailleurs) :

1. C'est quoi ton gel douche du moment ?
A vrai dire, j'en ai une petite dizaine qui se partagent le rebord de ma baignoire. Du Snow Fairy, Butterball (une tuerie çui-ci, avec son odeur de kinder), Freeze et Slammer  de Lush, un à la pastèque et au romarin de TBS, une bombe de chantilly de douche à la fraise de Baléa, un autre que j'adore au lait, cranberry et amande de Monsavon... J'aime varier.

2. En dehors de ton blog, que fais-tu dans la vie (études, boulot...) ?
Bon, là, si tu m'as déjà lu, tu le sais, sinon, je passe mon temps partiel à répondre à des gens au téléphone pour opposer leurs cartes et autres demandes farfelues, et j'attends l'an prochain pour continuer mes études.

3. Est-ce-que tu les manges tes 5 fruits et légumes par jour ?
Euuuuuuh... j'ai le droit de compter le pain, fromage et les sushis comme des fruits ou légumes ?

4. Le matin, combien de temps passes-tu dans la salle de bain ?
Généralement, 30 secondes, le temps de me passer de l'eau sur le visage si nécessaire, ou de me brosser rapidement les cheveux.

5. Pour toi, une soirée entre amis réussie, c'est forcément...?
Des amis, des vrais, avec qui parler de tout et de rien, déconner, discuter, jouer. Après, le contexte autour, l'alcool ou pas... Tant que c'est avec les bonnes personnes, tout me va.

6. Comment décrirais-tu ton look vestimentaire ?
Simple, avec des touches de couleurs, souvent décalé. Je fais avec ce que je trouve après, pas facile d'avoir des vêtements bien coupés en grande taille.

7. C'est ton jour de chance, tu gagnes au Loto. 100 millions d'euros. Qu'en fais-tu ?
Franchement, je ne sais pas. Je mets une moitié de côté, parce que déjà 50 millions c'est énorme, et je m'offre des restaurants japonais quand j'ai envie, des voyages à la carte, un rayon entier de roman graphique à l'homme ? Pis je monte un lieu d'exposition et d'expérimentation théâtrale, tant qu'à faire.

8. Selon toi, c'est quoi être belle/beau ?
Une notion... c'est tellement subjectif la beauté, tellement immatériel.

9. La série/le film qui t'a le plus marquée ?
Dur comme question ça... y'a des tonnes de films que j'aime et que je reverrais à l'envie. Pis marqué, c'est différent qu'impressionné, et je ne sais pas si, contrairement aux livres, il y a forcément une œuvre cinématographique qui ait laissé une différence indélébile en moi.

10. Tu es gauchère ou droitière ?
Droitière, même si j'inverse toujours mes couverts avant de manger.

11. Et pour finir : raconte-moi la pire gaffe que tu ais déjà fait cosmétiquement ! :D
Celle-là, je ne savais pas y répondre, alors j'ai demandé au garçon de me rafraichir la mémoire, vu que ça fait quand même bientôt 8 ans qu'il me côtoie. Bon, il n'a pas eu à chercher loin : la semaine dernière, après avoir attendu avec impatience un petit colis de vernis commandé chez une créatrice américaine, je vais le chercher au bureau de poste, et le déballe, toute contente dans la rue, pour les lui montrer. Résultat ? Un vernis sur les 3 explosé au sol. Oui, en plus d'être distraite, je suis maladroite.


Rendez-vous sur Hellocoton !

29.3.12

Fight !!! ou la Kose Softymo Deep Cleansing Oil vs l'huile démaquillante FACE de Séphora !



Il y a de ça un ou deux ans, j'ai voulu tester l'huile démaquillante. Et comme je n'avais à l'époque pas envie de payer de frais de port pour un unique produit, j'ai tapé dans l'accessible facilement, à savoir l'huile démaquillante de Sephora, plus commercialisée à présent sur la forme que tu peux voir juste en-dessous.


J'ai dû l'utiliser durant 1 ou 2 mois, ce qui, vu ma haute fréquence de maquillage doit correspondre à une quinzaine de fois, et l'ai assez vite laissée tomber. Faut dire qu'elle n'était pas très pratique. Obligée de jouer deux ou trois fois avec la pompe pour en avoir une quantité suffisante, vu qu'elle ne s'étalait pas ultra bien, avec sa texture aqueuse et huileuse en même temps. Ajoute à cela un désagréable film huileux qui restait sur le visage une fois enlevée et une vision floue et trouble si tu avais le malheur de t'en mettre un peu dans les yeux, et tu peux vite comprendre que je n'ai pas été plus séduite que ça.

Comme je n'aime pas rester sur un échec, tu as pu voir dans mon article de la semaine dernière que j'ai voulu retester le concept, avec cette fois-ci une huile de la marque Kose trouvée sur Sasa, la Softymo Deep Cleansing Oil. Du coup, let's go pour un petit comparatif !

Déjà, là où il me fallait pomper plusieurs fois avec la Sephora, celle-ci me délivre juste ce qu'il faut en une fois. J'ai un peu de mal à qualifier la texture qu'elle peut avoir par contre, on dirait une sorte d'huile ultra douce qui sent légèrement l'orange amère. En tout les cas, ce que tu vois là dans ma main suffit amplement pour tout le visage.

Niveau compo, on retrouve ceci dans celle de Kose :
Oryza sativa bran oil, de l'huile de son de riz qui est émolliente, hydratante, et agit également en tant qu'agent de suspension et de contrôle de la viscosité,
Mineral oil, huile minérale d'origine pétrochimique avec là aussi un pouvoir émollient mais également utilisée comme solvant, antistatique et agent de protection de la peau,
Sorbeth-30 tetraoleate, un émulsifiant hydrophile,
Trimethyl hexanoine, ..et là, je n'ai pas réussi à trouver sur le net d'information...
Cyclomethicone, un silicone à structure cyclique, qui serait émollient, antistatique, solvant, humectant et agirait également en tant qu'agent de contrôle de la viscosité
Orange oil, huile d'orange (là, je fais une danse de la joie, c'est rare que j'arrive vraiment à reconnaître une odeur) aux propriétés masquantes,
Tocopherol, un antioxydant naturel liposoluble, de la famille de la vitamine E,
Simmondsia chinensis seed oil, huile de graine de jojoba, aux propriétés émollientes,
Glycerin, pas de précision quant à son origine, qui peut être synthétique, animale ou végétale. Elle va agir en tant qu'hydratant, mais également en agent de contrôle de viscosité du produit, en agent de la protection de la peau, et également en tant qu'humectant, pour maintenir la teneur en eau d'un cosmétique dans son emballage et sur la peau.
Polyglyceryl-2 diisostearate, un émulsifiant,
Trilaureth-4 phosphate, un composé éthoxylé, émulsifiant lui aussi.
Water, là, normalement, pas besoin de plus d'explications,
Phenoxyethanol, un conservateur présent naturellement dans le thé vert par exemple, mais qui peut être allergisant, à savoir donc.

Et ceci dans celle de Sephora :
Paraffinum liquidum, huile minérale, vous pouvez donc vous référez à quelques lignes au-dessus pour plus d'infos,
PEG-6 Isostearate, un composé éthoxilé utilisé comme émulsifiant,
Crambe Abyssinica Seed Oil, là, huile végétale d'Abyssinie, émolliente et hydratante,
Simmondosia  Chinensis Seed Oil, huile de graine de jojoba, aux propriétés émollientes,
Parfum
gossypium herbaceum Seed Oil, huile de graine de coton, agent d'entretien de la peau hydratant,
Helianthus Annus Seed Oil, huile de tournesol, émolliente, hydratante, et également agent masquant,
Retynil Palmitate, un composé dérivé d'une vitamine A qui posséderait des vertus antioxydantes,
Tocophenol, même antioxydant naturel liposoluble, de la famille de la vitamine E,
BHT, un antioxydant au rôle de conservateur également, a priori assez controversé puisqu'une utilisation prolongée pourrait provoquer des risques d'éruption cutanée importante et être cancérigène...

Bon, rien que pour le dernier ingrédient présent dans l'huile de Séphora, je penche clairement pour la Kose, même si ma préférence lui allait déjà au début du décryptage pour le simple fait que son composé premier ne soit pas une huile minérale (on est d'accord, elle en contient aussi pour le coup). Rappelons quand même pour l'ingrédient supposément cancérigène de l'huile séphora que la composition en a été changée depuis.

Allez hop, crash-test !

J'ai donc fait un même maquillage à coup de base colorée avec un jumbo de nyx blanc, Polar Bear, Rapunzel had Extensions et Snow Leopard de Fyrinnae, du liner, et du mascara waterproof. On pose l'huile de séphora à droite, celle de Kose à gauche, on émulsifie, et je vous retrouve à la fin des photos pour le résultat...

Z'on prend un maquillage simple mais chargé au demeurant...


Et on patouille pour tout enlever !
On constate que si l'huile de Kose se défend plutôt bien à gauche, il reste pas mal de dépôts avec celle de Sephora, à droite.
Du coup, on passe un coton avec du tonique, et là aussi, le résultat n'est pas joli-joli pour Séphora
 Bref, à l'issu de ce match harassant, tu l'auras compris, je suis très contente de ma nouvelle huile démaquillante Kose... et j'hésite fort fort fort à jeter directement celle de Sephora par contre. Faut dire qu'elle est complètement laminée pour le coup, autant niveau composition, que facilité d'utilisation et résultat.



Rendez-vous sur Hellocoton !

28.3.12

Le trait d'eye liner, un défi à réaliser ?



Aujourd'hui, je réponds à une demande de Nekopunk sur Hellocoton, qui s'interrogeait sur le confection du trait d'eye-liner. Plus ou moins gros, une virgule, pas de virgule, le type de liner à utiliser etc... tout un programme en somme. Personnellement, mon eye-liner, je l'aime quand il me surligne les yeux assez finement pour se la jouer pin-up, avec une virgule un peu présente histoire d'augmenter encore l'effet œil de biche.

Je te préviens tout de suite, si je n'ai pas trop de soucis avec la pose en elle-même, je ne me considère en rien comme une pro de l'outil, et tu trouveras bien plus de formes et d'inspiration ici, ou chez Momillon qui a justement commencé hier une liner week. Bref, si tu ne veux pas avoir trop peur, arrête de lire ici.
Toutefois, comme cela n'se fait pas de laisser un post sans réponse, voici une petite, toute petite série de photo sur mon trait de liner, fait comme la plupart du temps avec le l'eye-liner pinceau d'essence qui me convient très très bien.

Première étape donc, tu prends un pinceau et ton oeil, parce que sans, ça marche beaucoup moins bien. De préférence, choisis-le déjà maquillé pour plus d'intensité dans le trait, mais pas encore mascaraté, quoiqu'au final, tu peux alterner comme bon te semble sur ce dernier point.

Aaaargh, un OVNI qui s'approche de ma pupille !!
Ensuite, tu commences ton trait à partir du milieu de l'oeil à peu près, puisque ton pinceau est encore bien chargé en produit.


Pis, toujours avec le même pinceau et plus précisément son bout le plus fin, tu traces ta virgule, en commençant par la pointe et en la reliant à la fin de ton trait précédemment tracé.

Vouip, j'ai des flèches qui se tracent sur ma paupière, normal quoi.
Tu repars presque du même point, et tu relies la virgule un peu au-dessus du coin externe de ton œil.


Maintenant que ton pinceau n'est presque plus chargé en matière, tu en profites pour faire le coin interne, en veillant bien à n'utiliser là aussi que la pointe du pinceau pour que le trait ne soit pas trop épais.


Enfin, une fois que la forme générale est à peu près tracée, tu replonges enfin ton pinceau dans son tube, le ressors, l'essore un peu et finis par remplir ce qui manque, en repassant légèrement sur les bords pour unifier tout ça... 


Et voilà, tu n'as plus qu'à appliquer ton mascara, histoire de se la jouer encore plus noir c'est noir, et reproduire la même chose de l'autre côté, vu qu'un seul oeil surligné, ça reste quand même conceptuel.
Rendez-vous sur Hellocoton !

27.3.12

Ou comment j'ai décidé de voir la vie en vert, pour de vrai !



Les mèches de test, c'est bien beau, mais je parie que ce qui t'intéresse quand même, c'est plus le rendu final sur toute ma longue chevelure de sirène. Non non, je n'ai pas perdu la tête, la preuve, elle est toujours fermement accrochée à mon cou, j'le sens bien. Voyons donc d'un peu plus près ce que j'ai dû faire pour en arriver à ça :



Pour faire fructifier un essai capillaire, on a besoin, étendu à toute la chevelure :

- De flacons d'huiles de jojoba et d'argan/noisette pour calmer ses cheveux une fois l'éclaircissement fait, 
- et d'une boîte trop petite de décolorant Manic Panic volume 30, pasqu'on n'veut pas non plus se décolorer au platine.

Le principe ici, je le rappelle, est d'atteindre un joli châtain clair, qui sera amplement suffisant pour le vert émeraude ardemment désiré.
Bref, c'est le début, t'es confiante, tu t'appliques bien à mélanger la crème et la poudre, tout se passe bien, youpi. Bon, tu te rends bien compte que y'en a pas énormément de la mixture là au final pour tes cheveux longs, mais tu te dis que c'est normal. Du coup, t'étales tout bien comme il faut, enfin tu le penses, t'attends 12 minutes, tu mets le reste de ton mélange sur les racines puisqu'il paraît que, rapport à la chaleur, l'effet est plus rapide chez elles, et rebelotte pour 12 minutes. Et là, au fur et à mesure de tes coups d’œil dans le miroir, tu prends peur.

T'es disciplinée, alors t'attends quand même la fin du temps réglementaire pour rincer et mettre ton mélange d'huiles sur toutes les longueurs, déjà que tes pointes sont dans un sale état, faudrait pas non plus qu'elles deviennent de la paille.
Je te rassure tout de suite, tes cheveux vont bien. Par contre, pour une première décoloration maison, c'est très conceptuel. Bravo, tu as réussi à ne pas mettre assez de produit et à n'éclaircir que tes racines, youhou !!

Voici l'avant-après de la première décoloration, histoire que tu visualises un peu sur quelle couleur perdue je pleurais le premier soir :

Toi aussi, rencontre Cousin Machin !
 
Après ce soir-là, faut dire, t'hésites un peu entre continuer et te reteindre directement en brune pour limiter les dégâts. Mais bon, tant qu'à avoir commencé, autant aller au bout, non ?

Du coup, tu te rends dans la boutique du coiffeur la plus proche, vu que comme une bille t'avais pas assez de décolorant version volume 30, de préférence après t'être lavé les cheveux pour qu'ils paraissent plus sombres et plus unifiés, et avec un grand bandeau dessus en prime, pour camoufler tout ça. T'as l'air de rien, mais tant pis, le but est de se la jouer ninja furtif pour un rapide aller-retour. Une fois que t'y es, t'achètes un grand flacon d'oxydant crème, de la poudre décolorante, et tu repars aussi sec !

Une fois rentrée chez toi, tu flippes un peu de ne pas réussir à faire ta décolo des longueurs sans grosse démarcation, du coup, t'attends jusqu'à 22h, histoire de ne plus avoir d'autre lumière que celle de la lampe de salle de bain pour t'aider. Et là, tu sépares bien toutes les mèches que tu veux éclaircir, tu mets plein d'après-shampoing sur les parties déjà châtain vu que t'as oublié d'acheter de l'alu pour faire simple, et tu te lances. Cette fois, t'as vu gros, t'as deux fois trop de produit, mais au moins, y'en a bien tout partout. Et quand t'as tout rincé/séché/admiré, tu te retrouves avec une couleur mi-châtain clair mi-rousse que pour un peu, tu garderais presque.



Mais bon, tu sais qu'au pire, si le vert ne te plaît pas, tu pourras toujours l'enlever, vu que les décapages pour pigments cosmétiques de coloration existent, et revenir à ça. Du coup, tu passes la journée jusqu'au soir à crâner avec ta nouvelle couleur, à prendre plein de photos tant qu'à faire, et le soir venu, tu te mets enfin à TA coloration, z'avec la couleur Iguana Green de chez Special Effects.

Oui, je n'ai pas compris pourquoi je n'arrivais pas à mettre la photo à l'endroit, mais franchement, déjà dans la bouteille, elle n'est pas trop belle cette couleur ?

Et là, tu enfiles tes gants pour ne pas avoir l'impression après d'avoir eu des aventures pas très catholiques avec un homme-gazon, et tu satures à fond tes cheveux de couleur, pour être sûre que pas une mèche ne soit oubliée. T'oublies complètement le pinceau que tu utilisais méticuleusement pour la décoloration, là, t'y vas à poignées. 

Une fois que tu es satisfaite de la tonne de colorant vert sombre planté là, tu y ajoutes un bonnet en plastique moche... et tu chauffes, histoire que la couleur prenne mieux. Tu le fais environ toutes les 30 minutes, sous les bons conseils de Tête de Thon qu'à ce moment-là, tu remercies mille fois pour son tuto, et tu laisses poser 2 heures. 

Tu passes à ta baignoire pour rincer le tout jusqu'à ce que l'eau soit à peu près translucide, pasque t'as plus la patience au bout d'un moment quand c'est devenu vert ultra ultra pastel et que mine de rien, t'as super froid à force de te verser des baquets d'eau glacé dessus.

Pis t'attends, en zieutant tes cheveux toutes les 2 minutes pendant qu'ils sèchent, et en te demandant jusqu'à quel vert ils vont aller, si ce ne sera pas trop clair une fois sec, si un dragon ne va pas venir habiter dedans, tu t'interroges quoi.
Heureusement, tu finis par constater que ton vert, c'est exactement celui que tu voulais depuis longtemps, émeraude plutôt sombre à l'ombre, presque noir en intérieur la nuit, et un brin flashy au soleil. Tu l'aimes, à fond, et t'as plus qu'une peur : qu'il s'affadisse trop vite.

Je te montre le résultat, si déjà tu as tenu jusque là.

Rendez-vous sur Hellocoton !

26.3.12

Défi du Lundi : Ose, ma fille !



Quand My Beauty a lancé son nouveau défi du lundi, je me suis laissé la journée pour réfléchir à comment j'allais bien pouvoir l'interpréter... Le thème ? se lancer un défi à soi-même, voir ce qui nous fait peur en cosmétique, ce qu'on a jamais osé faire et essayer !

Au départ, faut bien te le dire, j'ai pensé manucure. Parce que je suis désespérément nulle dans l'application du vernis, et que du coup, je me contente généralement d'un aplat de couleurs plus quelques fioritures, type accent nail, vernis craquelé ou autres choses assez simples. Sauf que ce vendredi matin, avant de lire le thème du défi, j'avais déjà changé de vernis, et pour une fois, même si encore là mon vernis noir de base déborde de partout, j'aime beaucoup l'effet rendu avec ces flakies et ces paillettes matifiées... 



Du coup, je n'avais forcément pas très envie d'enlever le tout pour essayer une nouvelle technique bien ardue qui serait pitêtre moins chouette, vu mes grandes compétences.

Une fois de plus, j'ai donc pris la consigne légèrement à l'envers... et je vais te montrer sur moi ce qui me fait le plus peur en cosmétique, si si.

Number one, ces saloperies de lèvres ultra-claires, ultra-glossy, avec un contour forcément bien plus foncé. Là, c'est simple : tu dégaines Le rouge à lèvres de ta collection que tu ne mets que quand tu te déguises en zombie (pour moi, c'est Honey, de Nyx. Vu la teinte, je pourrais presque l'utiliser en anti-cernes, c'est dire), le crayon à lèvres brun-rouge que t'as acheté quand t'étais encore au lycée et que t'étais pas foutue de choisir une teinte correctement, et un gloss semi-transparent. Bien sûr, durant toute l'application, tu dépasses allégrement, c'pas fait pour être précis tout ça. Et là, magie, tu peux dire que toi aussi, tu as des lèvres de mérou.




Ensuite, tu dégaines le combo spécial Blush et fards à paupières appliqués à la truelle. C'est simple, pour le blush, l'idée c'est d'avoir une démarcation nette, grande, qui te donne un joli effet coup de soleil généralisé. Du côté ombre à paupière, tu prends de préférence deux fards, parce que c'est quand même plus stylé, et tu te tartines joyeusement tout ça sur les yeux, à l'applicateur mousse bien entendu !



Tu fignoles un peu le tout, parce qu'il ne faudrait pas que ça ait l'air fondu, rajoutes une touche lumière ultra-irisée sur tout le haut, et tu passes au mascara. Bien sûr, le mascara, c'est fait pour être voyant, alors tu rajoutes des couches jusqu'à ce que tes cils soient suffisamment cartonnés. Si ça dépasse un peu et que tu te fais quelques traces sur la paupière au passage, pas grave, ça fait aussi partie de ton style inimitable.



Alors oui, aujourd'hui, je suis très heureuse d'avoir pu me rapprocher de ma cagole intérieure.
Rendez-vous sur Hellocoton !

25.3.12

Ma semaine en quelques sites - 3

C'est reparti pour une semaine de tour du web, semaine qui aura été plutôt tranquille pour moi niveau boulot mais pourtant bien remplie, puisque quasiment chaque jour aura vu se dérouler un nouvel épisode de mon changement capillaire vers le vert, ouuuuuuuuuuh....

*oui, là j'ai des images de petits fantômes en drap qui viennent me souffler dessus. Pourquoi ? Pas la moindre idée.*

Dimanche

Le portable dans les établissements scolaires, qu'en penser ? Princesse Soso s'y colle et nous éclaire un peu plus sur ce sujet et le flou juridique qui y est attaché.

J'ai eu des envies d'achats Too Faced, à cause de cet article de LOdoesmakeup.

Et j'ai découvert Kiss my Sass Cosmetics chez The wonderfull land full of beauty swatches.


Lundi



Je suis tombée sur le site 9gag.com, au détriment de mon temps de sommeil.  

BeautyandStyling m'a fait sourire avec ses lèvres de vampire

Je me suis totalement reconnue dans le témoignage de Stéphanie de BigBeauty sur son rapport au corps, et j'ai aimé être confrontée à ça et me rendre compte moi-même du chemin que j'avais pu parcourir ces dernières années.

Et j'ai découvert que je partageais tout à fait les arguments d'EmilieV, lorsqu'elle nous a raconté son désamour du gloss.


Mardi

Lutrinaë m'a fait découvrir la marque Morgana Cryptoria, et son incroyable palette de teintes rougàlèvristique.

Moi qui ai justement dans l'idée d'en organiser un d'ici quelques semaines peut-être, une fois que 100 helocottoneuses me suivront, j'ai apprécié l'article des Fleurs Rebelles sur sa méthode de comptage excel pour ses concours.

Enfin, j'ai beaucoup aimé la manucure cosmique de Glitter and Nails.




Mercredi

Je veux ça. Parce que c'est le flingue de Portal, kilétrobo, et que... ben Portal, encore et toujours quoi. Malheureusement, vu le prix, je vais certainement devoir m'assoir dessus.

J'ai découvert une nouvelle boutique de cosméto asiatique à cause d'Anah Addict. Oui oui, à cause.

Et j'ai apprécié l'analyse de la génération Y faite par Elisa de Saute-moi au cou.


Jeudi



Peut-être est-ce à cause des bulles d'azote qui squattent dans mon cerveau, ou parce qu'il était 3h du matin, mais j'ai complètement craqué pour l'image ci-dessus, présentée par Beauty-licieuse.

Je n'ai pu qu'approuver les réflexions d'Ugly Beauty.


Hizu, elle, m'a profondément émue, en nous parlant de la mort de sa meilleure amie..


Et j'ai trouvé l'article de Tête de Thon sur la dichotomie instaurée entre la beauté et le surpoids tout à fait juste.



Vendredi

Même s'il n'a pas été publié vendredi à proprement parler, j'ai découvert le tutoriel de Make-Up Wonderland pour se faire des souliers pailletés... et j'ai bien envie de tenter.

J'ai découvert l'huile démaquillante de Tsaio chez Teenage-Zombie. Et je crois que pour le coup, je vais rester sur ma nouvelle acquisition de Kose, dont je vous reparle très bientôt !

J'ai aussi follement envie du Cheesecake tout chèvre au miel de citronnier et amandes effilées de Beau à la Louche... 

Pis Dourak m'a fait rire avec son dessin Vie et Gribouillis, mais j'suis une vendue de base pour tout ce qui concerne ce garçon-là. ^^ 


Samedi



Tricotcotte nous a offert un article trèèèèès détaillé sur la Bb-cream, avec explications et photos à l'appui. Pour le coup, j'ai hâte de lire son crash-test, vu le nombre de tubes qu'elle semble posséder, ça promet d'être intéressant.

J'ai été tentée par d'autres produits de chez Essence à cause de My pointless side. Si ça continue, je vais finir par posséder toute la gamme Pure Skin..

Ugly Beauty m'a étonnée avec son maquillage très printanier et tout à fait joli

Et j'ai été rassurée de ne pas avoir autant de soucis de voisinage que la beauty paresseuse, oh que oui !
Rendez-vous sur Hellocoton !

23.3.12

Ou comment j'ai décidé de voir la vie en vert ! - les premiers essais




Certaines, qui me suivent sur Hellocoton, le savent : en ce moment, j'ai de grandes envies de changement. Ma vie me plaisant bien en elle-même, j'ai donc décidé de me concentrer sur un point auquel je n'ai absolument pas osé toucher depuis des années : mes cheveux.

A tel point que cela fait maintenant plus de 6 ans que je n'ai pas franchi la porte d'un salon de coiffure. La dernière fois que j'ai eu une coupe au carré, je devais avoir 10ans. Du coup, mes cheveux sont assez longs et ils m'arrivent facilement au bas du dos, même s'il me faut bien l'avouer, les pointes sont complètement amochées à force.

Faut dire, moi et mes cheveux, ça a toujours été une grande histoire d'amour. Je me souviens, à mon entrée au lycée alors que j'étais encore assez très complexée, j'avais lu ce passage d'Oncle Vania de Tolstoï : "Quand une femme est laide, on lui dit : Vous avez de beaux yeux, vous avez de beaux cheveux"" et j'en étais convaincue. Yep, paye ton estime de toi. Vu que je ne me plaisais pas, fallait que je joue sur mes deux atouts selon moi, mes yeux, et mes cheveux. Forcément, va les couper avec ça.

Heureusement j'ai changé. Et mine de rien, ça me permet de m'amuser bien plus.

Alors, pour ma première vraie coloration qui claque, j'ai tapé dans ma couleur, que dis-je LA couleur : le vert, émeraude même dans ce cas précis. Pour ce changement assez total, il fallait quand même que je fasse au moins une mèche d'essai, le but étant de me retrouver avec un vert sombre, discret et pas trop flash. J'ai donc acheté tout mon nécessaire de petite patouilleuse, lu et relu, vu et revu des reviews sur le sujet, et me suis lancée avec ce matériel :




Bref, j'ai dégainé mes ciseaux, enrubanné mes cheveux de scotch et dix secondes plus tard, j'avais suffisamment de matière en main pour faire mes petits tests.



On commence avec la décoloration.
Comme je ne savais absolument pas jusqu'où il fallait que j'aille dans le clair, j'ai fait posé ma mixture 25 minutes sur une moitié de mèche, et 55 sur l'autre. Résultat : un côté châtain clair, l'autre blond vénitien.... déjà, le blond ne me plaisait pas trop, mais bon, j'ai quand même voulu voir ce que ça donnait une fois la coloration faite.

Cheveux décolorés VS Cheveux toujours accrochés à mon crâne : qui gagnera le grand match ?

On prend donc la même mèche, un peu plus claire cette fois, et on y colle plein de produit verdâtre, soit Iguana Green de chez Special Effects, pour jouer au grinch durant 2h avant de rincer soigneusement tout ça...






Comme tu peux le remarquer, la partie précédemment blonde est tout sauf émeraude mais la châtain clair est déjà plus proche de ce que je souhaitais... Restait normalement à appliquer religieusement ça à toute la chevelure pour le résultat que je convoitais. Et tu vas voir que finalement ça n'a pas été aussi simple...



Rendez-vous sur Hellocoton !